c’est quand qu'on va où ?

Un signe après l’autre transcrire

Pas facile d’aller quelque part lorsque l’on appelle son site Souvenirs de nulle part. Je ne renonce pas pour autant à continuer d’ajouter des colonnes (pour les écrans suffisamment larges) à ces pages web. J’ai quelques idées à partager, des projets à faire avancer et, peut-être, même de l’expérience à partager.

Matérialiser ces quelques lignes à onze heures du soir passées concrétise un peu ces envies d’écritures qui restent bloquées entre le dossier de ma chaise et le clavier.

On y croit !